Un constat

Publié le : 28 juillet 20212 mins de lecture

Dans un marché de l’emploi en berne, la situation des seniors n’est pas des plus enviables. Encore moins en France où le taux d’emploi des seniors (55-64 ans) est déjà l’un des plus faibles des pays d’Europe : 38,3% contre 44,7% en moyenne dans l’Union européenne.
En un an, le nombre des cadres chômeurs de plus de 50 ans a progressé de 11% (trois fois plus vite que pour les autres). Ils sont aujourd’hui plus de 44 000 – un quart des managers en recherche d’emploi.
Dans les années 70, 73% des Français quinquagénaires exerçaient une activité. Aujourd’hui, ils ne sont plus que 38%.

L’âge est le premier facteur de discrimination à l’embauche en france selon la dernière étude publié par la HALDE.

Une solution : créer son emploi

Faute de temps, de ressources (réduction des effectifs oblige) ou de compétences spécialisées en interne, les entreprises recherchent, à l’extérieur, services et expertises. Ainsi, selon les statistiques les plus récentes, l’externalisation concernerait aujourd’hui en France pas moins de 96% des fonctions de paie et de RH et 85% des fonctions comptables et financières. Parallèlement, un nombre croissant d’entre elles incitent leurs cadres à devenir indépendants.

La création d’entreprise

En 2006, 16 % des créations sont le fait de personnes de 50 ans et plus. Une très large majorité de ces créateurs seniors ont moins de 60 ans (81 %) : seulement 3 % des créateurs de France sont âgés de 60 ans et plus. Au regard de ces statistiques, on estime que plus de 50 000 personnes d’au moins 50 ans ont créé une entreprise en 2008.
source:apce

Plan du site